par Jade Jehle, directrice artistique et blogueuse

En tant que professionnel du marketing, je dois utiliser les médias sociaux pour écouter, dialoguer et nouer des relations avec mes publics cibles. Sur le plan personnel, suis-je tenté de vérifier une ou plusieurs applications de médias sociaux au quotidien? Ouaip. Je ne sais pas pour vous, mais le but principal de mon téléphone est passé des appels et des SMS à l’utilisation d’Instagram et LinkedIn… Et je n’en suis pas nécessairement fière!

« Nous vivons à une époque où l’attention est la nouvelle devise. Ceux qui s’insèrent dans autant de canaux que possible s’efforcent de capturer le plus de valeur possible. »

Pete Cashmore

Fondateur, mashable.com

Ok, donc, les meilleures méthodes de communication en 2019: Facebook (et son petit frère WhatsApp), Instagram, Twitter et plusieurs autres. Non seulement les médias sociaux sont devenus le moyen par lequel les utilisateurs redéfinissent leur mode de vie et leur statut, mais ils créent d’abord et avant tout un sentiment d’appartenance. Utilisés quotidiennement ou plutôt régulièrement, ils exposent des parties de nos vies et pensées, et nous permettent de rester en contact avec nos amis et notre famille. Par conséquent, une utilisation excessive n’est certainement pas rare.

« Les chercheurs de Facebook ont déterminé la couleur, l’emplacement et la taille parfaite du bouton J’aime pour maximiser l’impact sur votre cerveau. Si cela semble un peu… manipulateur, eh bien, ça l’est. Mais cela ne signifie pas nécessairement que vous devez supprimer votre compte Facebook. Alors que les utilisateurs montrent l’activation de l’amygdale et du striatum lorsqu’ils utilisent Facebook, deux zones du cerveau associées à la dépendance » – Inverse.com, avril 2018

Alors, à quel point êtes-vous dépendant des médias sociaux?

De récentes statistiques de Forbes révèlent que:

Au cours des dernières années, de nombreuses études ont mis en évidence une forte dépendance. Soyons réalistes: nos habitudes et nos humeurs sont étroitement liées au temps passé devant les écrans. Le dernier article du Washington Post décrit cette dépendance comme une épidémie.

Ok – nous avons l’air hypnotisées par nos cellulaires, mais non, nous ne faisons que partager notre contenu H&B avec vous!

Si vous vous demandez si vous risquez de développer cette dépendance, posez-vous les six questions suivantes:

  • Passez-vous beaucoup de temps à penser aux médias sociaux ou prévoyez-vous d’utiliser ces derniers?
  • Ressentez-vous un besoin grandissant d’utiliser les médias sociaux?
  • Utilisez-vous les médias sociaux pour vous échapper, pour oublier vos problèmes personnels?
  • Essayez-vous souvent de réduire votre utilisation des médias sociaux sans succès?
  • Êtes-vous agité ou troublé si vous êtes incapable de les utiliser?
  • Les utilisez-vous au point qu’ils ont eu un impact négatif sur votre travail ou vos études?

Si vous avez répondu oui à quelques-unes d’entre elles, pas de problème, vous êtes comme la plupart d’entre nous. Si vous avez répondu oui à tous, vous avez peut-être développé une dépendance aux médias sociaux telle que décrite par des spécialistes en psychologie. Les données de 2017 des chercheurs Daria Kuss et Mark D. Griffiths d’Angleterre ont indiqué que les « toxicomanes » aux médias sociaux présentent souvent des signes de problèmes psychologiques tels que l’anxiété, la dépression, la solitude et le trouble déficit de l’attention ou d’hyperactivité.

Pour un aperçu plus scientifique de la façon dont cela nous affecte, cette vidéo d’ASAP Science (en anglais seulement, 5 façons dont les médias sociaux changent votre cerveau) publiée sur TEDEd est incontournable:

Cela dit, je suis quelqu’un qui voit les choses de manière positive et veut vous aider (tout comme j’ai besoin de m’aider moi-même 😋) à vous échapper de ces écrans pour demeurer dans le monde réel et profiter davantage de la vie, plutôt que d’observer les autres. Les choses ne sont vraiment pas aussi parfaites qu’elles peuvent paraitre sur les comptes ou profiles des autres! 😊

Voici des stratégies de renforcement positif mises en place à ce jour:

  • Étonnamment, certains restaurants ont décidé d’accorder des réductions aux clients qui s’abstiennent d’utiliser leurs celullaires!
  • Comme on le sait, dans de nombreux pays, l’utilisation du téléphone au volant est totalement interdite.
  • De nombreuses écoles interdisent l’utilisation de téléphones intelligents en classe
  • Le fond de ma pensée: faire tout ce qui vous rend heureux et vous permet de vous engager dans la vie réelle! Envie de faire quelque chose d’amusant pour lequel vous auriez normalement besoin de votre téléphone pour prendre des photos? Apportez un appareil photo à la place – de nos jours, de bons appareils compacts comme le Canon M100 sont abordables et font des images professionnelles.
  • Des livres de toutes sortes pour mettre notre habitude excessive en perspective… voir ci-dessous!
  • Détox digitale 2019 version Jade:

           

Je vais continuer à faire de mon mieux pour ne pas passer plus de 20 minutes par jour à regarder mon fil de nouvelles et j’espère vous avoir encouragé à faire de même. J’admets que les jours où je suis trop occupée pour tout vérifier me font sentir bien!