Photo: Brendon Chee | Styliste: Marie-Claude Boisvert
Robe: Halogen, Souliers: Steve Madden, Chapeau: Kate Spade

par Marie-Claude Boisvert

 

C’est le moment de partir , mais avant que je ne devienne émotif, laissez-moi vous donner mes quelques conseils de voyage. Quand je prends l’avion, j’aime être comfortable. Dans le passé, je voyageais toujours dans un pantalon de jogging  ou dans mes vêtements de sport mais de plus en plus j’aime me sentir féminine  (ne vous méprenez pas, je voyage toujours dans mes vêtements ‘’mou’’ quand la température n’est pas clémente) mais il est parfois agréable de se sentir bien lorsque l’on passe la frontière.

J’adore aussi les chapeaux, mais nous savons très bien que les valises peuvent leur être fatales, alors pourquoi ne pas les porter sur votre tête (après tout, c’est bien là où ils se doivent d’être).

Alors voici quelques-unes de mes robes et combinaisons préférées pour voyager.

Le mois dernier, j’ai fait mes valises et j’ai dit au revoir à Toronto. Après les deux dernières années, sans s’être réellement installé nulle part ; de Montréal à Toronto, de Calgary à Londres, et à New York, il est temps de se poser, du moins pour un certain temps. Il est temps de déménager dans la ville où tout est possible.

Partir est toujours amer, croyez-moi, j’y aie beaucoup goûté depuis 2 ans. « Laissant derrière des amis incroyables auxquels on tient vraiment », mais au cours des deux dernières années, j’ai revisité cette dernière phrase. Partir ne signifie pas que quelque chose doit s’arrêter. Le décalage horaire, les kilomètres et même les océans ne m’ont pas empêché d’aimer, de me soucier des autres et de construire des liens; c’est certainement plus difficile, mais aimer c’est aimer. L’amour n’a pas besoin de se définir. Au fil des ans, j’ai également appris à prendre positivement le fait que quelqu’un ne peut être qu’une étoile filante pour un certain temps dans nos vies ; j’ai appris à le prendre avec un sourire.

Il est temps de sauter dans la jungle de la grosse pomme ; ‘le nouveau York’ ‘. Après que Maude y ait passé 2 ans m’ayant donné ses conseils, j’ai une liste de lieux incroyables à découvrir. Malgré cela, je sais que dans la prochaine année, il y aura des rires et des larmes. J’aurai de nouveaux amis à me faire et une belle carrière sur laquelle focuser, mais ce sera une belle aventure.

Comme dirait  »The Chainsmokers  » le diront: New-York City, ‘’go easy on me’’ New York; voyons voir ce que tu as dans le ventre.